Flash Infos – Dimanche des Rameaux et de la Passion – 5 Avril 2020

Dimanche 5 Avril est le dimanche des Rameaux et de la Passion

Vous trouverez ci-joint la feuille pour la semaine sainte  : http://saintaugustinenbeaujolais.fr/wp-content/uploads/2020/04/2020-04-05-Dimanche-des-Rameaux-et-de-la-Passion-Année-A.pdf

Pour célébrer la fête des Rameaux à la maison , vous pouvez mettre en oeuvre la liturgie domestique ci-jointe : http://saintaugustinenbeaujolais.fr/wp-content/uploads/2020/04/Célébrer-les-Rameaux-à-la-maison.pdf , avec possibilité de bénir des rameaux : toute branche verte: olivier, buis, laurier, houx, …

Vous trouverez sur la page suivante, des propositions pour suivre la messe en direct : https://www.ktotv.com/page/quelles-sont-les-paroisses-qui-diffusent-la-messe-dominicale-en-video

« Fais de ta maison une Église. »

 

Il me plaît de me rappeler en ce moment cette déclaration du saint pape Jean XXIII fustigeant les prophètes de malheur et en appelant à discerner les desseins de la Providence : « Dans le cours actuel des événements, disait-il, alors que la société humaine semble à un tournant, il vaut mieux reconnaître les desseins mystérieux de la Providence divine qui, à travers la succession des temps et les travaux des hommes, la plupart du temps contre toute attente, atteignent leur fin et disposent tout avec sagesse pour le bien de l’Église, même les événements contraires. »

Parmi ces desseins mystérieux de la Providence divine, la crise sanitaire que nous vivons en ce moment nous donne l’occasion de redécouvrir une dimension essentielle de la vie de l’Église, à savoir son aspect domestique. Dès le IVe siècle, saint Jean Chrysostome, dans un de ses sermons lançait ce conseil : « Fais de ta maison une Église. » Il continuait cette exhortation à constituer une Église domestique en invitant la famille à dresser le soir une double table, celle des « vivres » et celle « des paroles qui nourrissent », sachant que l’une « porte les germes de la terre » et l’autre « le fruit de l’Esprit ».

Des petites liturgies familiales :

Les images de ces dernières semaines nous ont montré que certaines personnes se sont souciées largement des vivres terrestres, n’hésitant pas à dévaliser des rayons entiers de supermarchés. Un ami m’a tout de même dit qu’il était passé dans une librairie religieuse pour faire le plein de nourritures spirituelles avant d’être confiné. Alors, comment prenons-nous le soin de dresser ces deux tables au quotidien ? S’il y a une ritualité domestique liée aux repas, qu’en est-il d’une ritualité à la maison liée à la Parole de vie éternelle ? Nous voyons avec bonheur un grand nombre de propositions de petites liturgies familiales fleurir au cœur de la crise sanitaire. Ces propositions sont structurées autour des grands repères de toute vie ecclésiale : écouter la parole de Dieu, la méditer, se nourrir de la tradition spirituelle de l’Église par le témoignage des saints, faire monter sa prière comme une réponse à la Parole que Dieu nous adresse.

Des actes quotidiens de bienveillance et de service :

Nous pouvons penser aussi à des moments de réconciliation en famille devant le Seigneur, à des expressions d’action de grâce, à des prières d’intercession pour le monde, en particulier ceux qui souffrent. Chaque famille est invitée à se saisir de ces propositions pour faire de sa maison une Église avec sa ritualité particulière. Mais la liturgie domestique serait incomplète si celle-ci ne se déployait pas en actes quotidiens de bienveillance et de service. Bien sûr, il manquera toujours le rapport à l’eucharistie comme rencontre vitale entre l’offrande du Christ et l’offrande de nos vies. Mais cette rencontre sera d’autant plus riche que nous l’aurons préparée dans ces petites cellules ecclésiales que constituent nos foyers domestiques.

Père Marc Fassier (Source Famille Chrétienne – Edition du 23/03/2020)

 

Bonne fête des Rameaux !

Laisser un commentaire